Aller au contenu principal

Systèmes d'irrigation au Burkina Faso Des pompes et mini-réseaux solaires pour des producteurs


Actualites

Le Directeur de Cabinet du ministre de l’énergie, des mines et de carrières Idrissa KOMDITAMDE, a pris part, le mardi 29 juin 2021 à Ouagadougou, à la cérémonie de lancement du Projet de promotion de l’irrigation à la pompe solaire et des mini-réseaux solaires au Burkina Faso.



Financé par le ministère des affaires étrangères du Danemark, le projet ‘’Promotion du système d’irrigation à la pompe solaire et des mini-réseaux solaires au Burkina Faso’’ a été lancé lemardi 29 juin 2021 à Ouagadougou. Il compte deux composantes à savoir le Système d’irrigation à la pompe solaire (SIPS) et la composante Mini-réseaux solaire (MRS). Les régions du Centre-Ouest, des Hauts-Bassins et du Nord sont concernées par la composante SIPS et celle du CENTRE-NORD pour la composante MRS.

Le projet vise à contribuer à l’accroissement durable de la production agricole, tout en préservant les ressources environnementales. Et pour le Directeur de Cabinet du ministre de l’énergie, des mines et de carrières (MEMC), Idrissa KOMDITAMDE, cette initiative qui promeut l’énergie solaire dans le secteur agro-sylvo-pastoral cadre avec la mise à l’échelle du modèle d’exploitation agricole, résilient et performant, du département en charge de l’Agriculture. Il a remis à l’un des bénéficiaires un bon de kits de pompage solaire composé d’une pompe émergée solaire, d’un panneau solaire et d’accessoires d’installation

’Promotion du système d’irrigation à la pompe solaire et des mini-réseaux solaires au Burkina Faso’’ est un projet mis en œuvre par l’Institut mondial pour la croissance verte (GGGI). À terme, il permettra de substituer les motopompes à hydrocarbures par des pompes fonctionnant avec l’énergie photovoltaïque dans 50 exploitations agricoles irriguées du Burkina Faso, d’appuyer l’installation de 50 mini-réseaux solaire, de former 1000 agriculteurs irrigants en matière de pratiques agricoles. Il y a également, la mise en place d’un Programme de formation à l'entrepreneuriat vert pour l’amélioration des moyens de subsistance au profit des femmes en milieu rural.


Partager sur :