Aller au contenu principal

#mois_de_la_redevabilité_dans_le_secteur_minier_burkinabè LA PRESSE INTERNATIONALE ET DES EDITORIALISTES BRIEFES SUR LES PERFORMANCES DU SECTEUR MINIER BURKINABE


Actualites

Le ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani, s’est entretenu, le mardi 13 octobre 2020 Ouagadougou avec des éditorialistes et des correspondants de la presse internationale. C’est une activité qui entre dans le cadre du mois de la redevabilité dont l’objectif est de communiquer sur les performances du secteur minier.


C’est par le biais d’une communication sur le thème « Les mines et les carrières au Burkina Faso : un secteur en pleine mutation » que le ministre des mines et des carrières, Oumarou Idani a briefé les éditorialistes et correspondants de la presse internationale sur les performances de son département. Une communication faite sur le bilan de la mise en œuvre du PNDES dans le secteur minier. Il a introduit cette communication en affirmant que de la colonisation à nos jours, le secteur a évolué suivant deux phases à savoir, la phase de naissance et la phase de transition qui annonce celle du développement. « Le secteur minier burkinabè est à l’aube de son développement », a-t-il affirmé. Il a aussi rappelé les reformes entreprises, les textes de loi élaborés et adoptés, les réformes institutionnelles marquées par la création d’institution pour mieux encadrer le secteur et augmenter ses performances. Oumarou Idani a évoqué l’opérationnalisation des quatre fonds miniers. S’agissant des défis et des perspectives, Il a indiqué que la prochaine étape sera consacrée à la consolidation des acquis et à la diffusion des externalités positives vers les autres secteurs de l’économie à travers le contenu local. Toutefois, le ministre a soutenu que malgré les difficultés réelles liées à l’insécurité et aux allocations budgétaires insuffisantes, les acquis sont indéniables et que toutes les cibles 2020 du PNDES sont atteintes ou dépassées avant terme.


Les questions des journalistes ont porté sur l’école des métiers de la mine en lien avec le contenu local, le rapport du Conseil économique et social sur l’exploitation minière par les terroristes, le projet d’exploitation du manganèse de Tambao. A l’ensemble de ces préoccupations, le ministre a apporté des réponses et a remercié ses hôtes à qui il a demandé d’accompagner le secteur.
Cette activité est la dernière d’une série d’autres entreprises dans le cadre du mois de la redevabilité du secteur minier.
DCPM/MMC

 


Partager sur :