Aller au contenu principal

#mois_de_la_redevabilité_dans_le_secteur_minier_burkinabè Développement local QUAND LE FONDS MINIER FAIT POUSSER DES INFRASTRUCTURES !


Actualites

Avec l’opérationnalisation du Fonds Minier de Développement Local (FMDL), le secteur minier est devenu hautement pourvoyeur de devises aux collectivités locales. De 2017 au 30 juin 2020, un montant total de 51 318 095 193 FCFA a été recouvré et réparti entre toutes les communes et toutes les régions du Burkina Faso. Présents à Houndé dans le cadre de la caravane de presse tenue du 11 au 16 Septembre 2020, des journalistes ont visité quelques infrastructures réalisées sur la base du Fonds minier de développement local. C’était le mardi 15 septembre 2020 au détour d’une visite de mine d’or.


Avec le transfert en cours de la troisième répartition du Fonds minier de développement local (FMDL), la commune de Houndé s’en sortira avec un total de plus de deux milliards de francs CFA. Des infrastructures réalisées sur la base des fonds déjà reçus, ont été visitées par la caravane de journalistes et de cadres du ministère des mines et des carrières (MMC), avec à leur tête, la secrétaire générale du ministère des mines et des carrières, Sétou Compaoré. La première est un Centre de santé et de promotion social (CSPS). D’un coût global de 130 millions de F CFA, elle a été exécutée par la mine Houndé Gold Operations (HGO). Ces fonds ont été déduits, selon les indications du député-maire, Boureima Dissan Gnoumou, sur le montant des 1% du chiffre d’affaire que la société devait reverser à l’Etat. Cette infrastructure est composée d’une maternité et d’un dispensaire revêtus de carreaux. Il y a, également, deux logements pour les agents de santé, des toilettes, un incinérateur et un hangar pour les accompagnants des malades. Le CSPS dispose, en plus de tout cela, d’un poste d’eau autonome et d’un éclairage. Après le CSPS, cap est mis sur l’école C de Bouéré en phase de finition construite sur fonds propres du FMDL. Il s’agit de trois salles de classes, de toilettes, d’un bureau construit pour un montant de 23 millions de F CFA. Un peu plus loin, d’autres réalisations du même type et pour le même montant, ont été faites pour désengorger l’école A de la même localité qui, malgré ses six classes comptait, à entendre le député-maire, plus de 100 élèves par classe. Il a précisé que ces trois classes pourraient être portées à six pour constituer une école à part entière. Cette infrastructure a été réalisée par HGO déductible du montant à reverser au compte du FMDL.

Dernières infrastructures visitées, trois forages desservant la ville de Houndé qui ont coûté 300 millions de francs CFA. Ces infrastructures permettent de combler les besoins en eau potable des populations de la ville de Houndé. Après cette tournée, le maire Boureima Dissan Gnoumou a annoncé que les chantiers à ouvrir seront les routes et les ouvrages d’assainissement. « Il y a des choses qui sont faites, et d’autres que nous attendons », a-t-il dit. DCPM/MMC



Partager sur :