Aller au contenu principal

mois_de_la_redevabilité_dans_le_secteur_minier: LE BUREAU DES MINES ET DE LA GEOLOGIE DU BURKINA (#BUMIGEB) S’OUVRE AUX JOURNALISTES ET A LA SOCIETE CIVILE A PROPOS DE SA GAMME VARIEE DE SERVICES


Actualites

Chargé de conduire des recherches fondamentales et appliquées concernant le sol et le sous-sol, de mener des actions d’expertise pour le compte de l’Etat, le Bureau des mines et de la géologie du Burkina (#BUMIGEB) exerce également les fonctions de service géologique national. Des missions qui font de lui, la vitrine du secteur des mines et des carrières au niveau national.



« Le BUMIGEB, la gamme de services variés du service géologique national du Burkina ». C’est le thème de la communication du directeur général (DG) de la société d’Etat, Aristide Aimé Zongo livrée dans le cadre du « Mois de la redevabilité dans le secteur minier burkinabè ». Deuxième, après celle du ministre des mines et des carrières, le vendredi 4 septembre 2020, elle a été précédée d’une visite guidée du site qui pour permettre aux journalistes et responsables d’OSC de découvrir les installations et équipements de l’institution mais aussi comprendre ses missions. 

Dans sa communication, le DG du BUMIGEB a fait comprendre à ses hôtes que sa structure est une société d’Etat à caractère stratégique placée sous la tutelle technique de trois ministères : ceux en charge respectivement, des finances et du commerce. Il a des attributions statutaires qui consistent en la réalisation des recherches destinées à l’amélioration de la connaissance géologique et minière du pays, la réalisation de contrôles en matière de sécurité dans le domaine des mines et des hydrocarbures, la réalisation de contrôle de qualité des produits miniers et pétroliers. Il veille également à la promotion et au développement de la petite mine, à la mise en évidence et à la valorisation des substances minérales contenues dans le sol et le sous-sol du pays. Par ailleurs, le BUMIGEB offre, selon les propos du DG, des prestations commerciales sur l’ensemble de ses domaines d’activités dans le champ des géosciences, au-delà de ces missions. 

Pour atteindre son objectif, la structure a mis en place cinq directions opérationnelles et un laboratoire de géophysique, un laboratoire d’analyses géochimiques et divers équipements de forages miniers, une banque de données géo scientifiques et un système de gestion d’information géologique et minière, un géo portail en ligne, une bibliothèque et un musée minéralogique. Tout cela est géré par un personnel de 167 travailleurs permanents. Le BUMIGEB, c’est aussi des directions opérationnelles, des missions de service public. Il intervient donc dans le jaugeage et le contrôle qualité des citernes et cuves d’hydrocarbures, le contrôle des lingots et ouvrages en or et des récipients sous pression,...Avec son équipe, le DG du BUMIGEB, entend poursuivre la recherche de l’excellence engagée avec l’accréditation du laboratoire et certifier les autres services à ISO, intensifier la recherche orientée vers une diversification de la production minière du Burkina, renforcer la connaissance des ressources en eaux souterraines, etc.

De direction générale de la géologie et des mines en 1960, à Bureau voltaïque de la Géologie et des mines en mai 1978, l’institution est devenue BUMIGEB à la faveur du changement de nom du pays en 1984.

DCPM/MMC


Partager sur :