Aller au contenu principal

Exploitation des substances de carrières : Les acteurs miniers accordent les violons


Actualites

Manga le 13 octobre 2022 (DCRP/MMC). La Direction Générale des Carrières (DGC) tient à manga, dans la Région du Centre-Sud, un atelier d’échanges avec les promoteurs des substances de carrières et les représentants de l’Administration déconcentrée et décentralisée. L’ ouverture des travaux s’est tenue sous la présidence du Conseiller technique, Ousmane BARBARI accompagné de la Secrétaire Générale de la région du Centre-Sud, Ouo Abibata BAMOUNI/TRAORE, représentant respectivement le Secrétaire Général du Ministère des Mines et des Carrières et la Gouverneure du Centre-Sud. Cet atelier permet d’harmoniser la compréhension des textes règlementaires et une bonne collaboration entre les différents acteurs du domaine pour une exploitation apaisée.



Les substances de carrières exploitées dans notre pays sont essentiellement les calcaires, les tufs, les latérites et le sable, a indiqué Ousmane BARBARI dans son mot introductif. « Ces substances sont une opportunité pour notre économie au regard du potentiel et surtout de la diversité de leurs utilisations dans l’industrie. Elles constituent de ce fait, une source de diversification des ressources exploitées », a-t-il ajouté.
En réunissant à Manga tous les acteurs intervenant dans la chaîne de l’exploitation des substances de carrières, il s’agit de susciter des réflexions sur les défis à relever pour une exploitation apaisée des substances de carrières, créatrices de richesses dans notre pays, a déclaré Ouo Abibata BAMOUNI/TRAORE représentante de la Gouverneure.
Les échanges ont fait connaître à la soixantaine de participants les procédures, les conditions d’octroi et de gestion des autorisations d’exploitation des substances de carrières. Aussi, à travers les communications présentées respectivement par le Directeur Général des Carrières, Seydou KIENTEGA, le représentant de la Direction Générale du Cadastre minier, Augustin SEBGO et celui du Secrétariat permanent de la Commission Nationale des Mines, Issouf SAGNON, ont abordé les différentes taxes imposables et les modalités de perception, les modalités de répartitions des taxes superficiaires et du Fonds Minier de Développement Local.
 

Cet atelier a aussi été un cadre pour sensibiliser les promoteurs au respect des textes qui règlementent l'exploitation des substances de carrières et inviter les autorités communales à une bonne collaboration avec les promoteurs pour une exploitation apaisée.
A l’issue de la rencontre, les participants ont formulé des recommandations et des actions à mettre en œuvre afin de promouvoir une exploitation harmonieuse des substances de carrières pour le développement des collectivités territoriales et une amélioration de sa contribution à l’économie nationale.
A ce jour, plus de 1 200 sites de carrières ont été identifiés. En 2021, 34 carrières étaient en exploitation et ont créé 1 100 emplois directs. La production de ces carrières s’élève à plus de 1 400 000 m3 générant plus d’un milliard de FCFA au profit du budget de l’Etat et des collectivités territoriales.


Partager sur :